Cette nuit, le lent grignotage des multiples ongles et dents fines du manque se sont imiscées dans mes rêves pour m'éveiller en tournant en MAL ce qui devrait aller BIEN.

Cette inversion malsaine, ce dysfonctionnement de mon cerveau à l'alchimie perturbée avait commencé dans la journée d'hier, et m'a surpris dans sa danse lente de lait dans du café.
Ma petite crapule l'a senti et est venue se lover contre moi, caline, tandis que la deesse mère Misti l'encourageait silencieusement.
Le temps s'écoule si lentement quand le manque est là, taraudant tandis que la deesse, drapée dans sa dignité, m'accorde un voeu : que le sommeil vienne et me prenne.