Accueil

smiley : regular_smile bilan

 Paco a fait un écart dimanche, il m'a demandé de lui acheter des bières à l'épicerie du coin, où il ne peut plus aller suite à des esclandres passés. En dehors de ça il ne boit pas. Il n'est pas habitué à son nouveau médicament, qui joue sur l'appétence, et il lui arrive de reboire un peu.Mais la plupart du temps il va à l'hôpital de jour et est clean.

N s'est mise à prendre des benzo achetés dans la rue. Elle prend 3 cachets par jour, pas de quoi se défoncer, mais à 20 euros la boite de 20 cp, c'est dur pour ses finances.Je ne vais pas la sermonner, elle sait ce qui ne va pas et quoi faire pour y remédier. L'exemple vaut mieux que le sermon. Je crains de ne pas en être un très bon. Enfin, c'est mieux que rien. Elle arrive à gérer. Même si elle ne s'arrête pas souvent ni longtemps. Elle s'est fait sa posologie qui vaut celle d'un médecin, 1 cp matin, midi et soir. Ca fait une forte dose, mais elle ne dépasse pas le maximum de la posologie.
Chaque tox se fait sa petite cuisine.
Moi je suis obsédé par l'idée d'arréter la metha depuis des mois, sinon des années. Il y a toujours des trucs qui foirent. J'ai baissé trois ou quatre fois, et les médecin m'ont remonté à chaque fois. Au début je ne disais rien, je subissais, mais après je leur disais que j'étais à tant, ils n'en avaient rien à foutre ou craignaient de prendre la responsabilité d'un sevrage.Ou ils avaient peur, ciel un toxico, que va-t-on faire de lui ? Enfermons le...Le serment d'hypocrite. J'en parle en connaissance de cause ça m'est arrivé. Et après, ils parlent de patients sous metha à vie, faut pas déconner. Pure création des médecins.
J'ai du mal à parler de moi de ce point de vue. Je me suis fait enfermer à plusieurs reprises, il y a du positif mais aussi du négatif. On sort mieux voire sevré, pour se retrouver dans le même contexte et dans le même milieu, retour à la case départ. Ce n'est pas l'idéal.
Il n'y a pas de solution idéale.
Je ne sais plus quoi faire.
Ou plutôt je sais quoi faire, mais je n'y arrive pas exactement comme il le faudrait. C'est Sysiphe et son rocher, encore qu'il arrivait à pousser son satané rocher, aussi absurde soit sa situation.
Alors, moi aussi je me fais ma cuisine, des fois ça fonctionne des fois non.
Enfin, je suis négatif, j'ai bien progressé. Quand je dis que je fais ma cuisine, ça signifie que je baisse par moi-même, sans attendre l'accord du médecin, et malgré les risques que ça présente. Pour le médecin, je suis à 40mg, et en réalité je suis à 20 mg. Je compte passer à 15mg cette semaine. Le risque, c'est le mesusage, il m'arrive de remonter si je ne me sens pas bien. Même si c'est plutôt rare. Je me discipline. Là ça fait depuis juin 2016 que je n'ai pas fait d'extra (de surdosage).
 
Ca fait une quinzaine d'années que je suis sous metha, et si je n'avance pas par moi-même je n'en sortirais jamais. L'équation est simple.
20mg est un petit dosage,Si j'arrive à me tenir à mon planning, je pourrais être sevré dans trois ou quatre mois, disons 6 mois pour voir large. Comme je ne compte pas les jours (pas de plannings écrits) il peut y avoir de larges différences. J'ai déjà fait des plannings écrits, il y a toujours une couille dans le paté qui fait que ça ne fonctionne pas. Je vais voir ce que ça donne en roue libre, puisque dans l'immédiat ça marche. Bref, je serais aux premières loges pour voir l'évolution de mes efforts. Et vous aussi.
 
lundi 27 février à 11h19 par klodd dans blasblaseries | # | 4 commentaires

smiley : regular_smile Nova

 J'étais en compagnie de Morphée, tranquille, quand l'interphone sonne. Il n'y a plus grand monde qui passe chez moi, et là c'était Nova, qui est normalement interdit de séjour chez moi. Il était un peu incohérent et confus, très agité.

Je lui ouvre, sentant que c'était anormal.
Il ressort de ses propos un peu incohérents qu'il pense avoir tué quelqu'un. Un type l'aurait pris de haut et provoqué, ce qu'il ne supporte pas bien. Il lui aurait donné un coup de couteau au coeur. Mais Nova a des connaissances d'anatomie assez limitées et il situe le coeur au niveau du foie. Je le calme, il pleure un peu, c'est un petit enfant, il veut rentrer chez sa mère et dormir, "profiter de sa liberté encore un peu" il se voit perpète.
Je lui conseille d'aller se rendre, que ce sera un bon point pour lui, il a un lourd dossier psy et il n'a que dix-huit ans, au pire il sera sorti à trente ans ou il restera en psy, ce sera au juge et au médecin de décider.
Je suis triste pour lui, je doute qu'il se rende, il était trop perturbé, un enfant qui ne comprend pas la portée de ses actes.
Encore un condamné d'avance. Il était convaincu au fond de lui qu'il était maudit, rejeté. Je préfère éviter le discours psy, je n'en suis pas un. 
Une page se tourne, mais pas pour moi cette fois.
Le téléphone arabe va fonctionner, malgré l'omerta, ça va papoter, à croire qu'ils n'ont que ça à faire,ces commères de bandits à la petite semaine. Je saurais la suite de ces évènements, peut-être par le principal intéressé qui sait qu'il peut me contacter. Simple question de temps.
lundi 03 octobre 2016 à 21h13 par klodd dans blasblaseries | # | 5 commentaires

smiley : regular_smile humeur du matin

 Cette nuit, le lent grignotage des multiples ongles et dents fines du manque se sont imiscées dans mes rêves pour m'éveiller en tournant en MAL ce qui devrait aller BIEN.

Cette inversion malsaine, ce dysfonctionnement de mon cerveau à l'alchimie perturbée avait commencé dans la journée d'hier, et m'a surpris dans sa danse lente de lait dans du café.
Ma petite crapule l'a senti et est venue se lover contre moi, caline, tandis que la deesse mère Misti l'encourageait silencieusement.
Le temps s'écoule si lentement quand le manque est là, taraudant tandis que la deesse, drapée dans sa dignité, m'accorde un voeu : que le sommeil vienne et me prenne.
lundi 03 octobre 2016 à 07h21 par klodd dans blasblaseries | # | 7 commentaires

smiley : regular_smile humeur du we

 30/09/16 : J'ai récupéré un vieux traitement de texte portable, car depuis que j'ai commis l'erreur d'utiliser reimage (cracké de merde), tout déconne sur mon PC. Je lui installerais bien windows 10 mais je n'en ai pas de version et maintenant c'est payant, contre ma religion donc. C'est pas que je sois radin, mais je n'ai pas beaucoup de thune et la propriété intellectuelle me fait doucement rigoler. Si un jour je sors un bouquin je changerais peut-être d'avis mais en attendant...

J'ai fait diverses expériences avec des VPN et ça n'a pas du arranger les choses. Je suis juste moins ignorant qu'avant.
Stephane est venu s'incruster chez moi, comme tous les jours en ce moment, il a voulu aller aux toilettes le plus vite possible et il n'en a pas eu le temps, résultat il a gerbé dans mon salon. Eurk.
Il a nettoyé (pas question de plonger mes mains fines et délicates dans de la gerbe à cette heure). A trente ans il a déjà quelques soucis avec l'alcool, au moins il se tient loin des poudres et autre détergents. C'est une sorte de rasta porté sur la bière et les joints. Ca m'est égal qu'il picole, je veux dire que ça ne me tente absolument pas. Mauvaise image.
 
 
Je vais au CSAPA tous les jours en ce moment. Je n'ai pas trop le choix. Quand ça se détendra et qu'ils verront que j'assure (je n'ai plus qu'à assurer) ça ira mieux.
 
J'ai les mains gonflées et douloureuses et un pet au casque, (=une cicatrice sur le front) je dois vraiment éviter les benzos mais je me fais avoir de temps en temps il me faut ma piqure de rappel.
J'espère que c'est bon pour cette année, ça fait mal à chaque fois. Au propre comme au figuré.
J'ai quelque peu perdu le sens du temps, je ne sais plus quand on est,et dans combien de temps je vais devoir retourner voir mon toubib. Je n'ai plus envie de bosser, je donne ma place à qui la veut. 
 
Si tout se passe bien, j'attend mon nouveau code secret de ma carte bleue, j'achète une TV et, un smartphone Ou un truc du genre. Et pour féter ça je fais péter la bouteille de champomy. Ah non, je ne peux pas, je trouverais bien un truc. Ca ne manque pas les trucs. Ou j'attends le mois prochain pour la tv histoire de payer mon loyer. Ce serait bien aussi, ça rassurerait mon vieux père et ça stimulrerait ma propre estime de soi. Reste à occuper mes nuits de manque. Ennuyeux ça.
 
02/10/16 : Bon, ça fait depuis jeudi (je crois) que je suis clean, trop même. Comment ? En se retrouvant sans medoc ni meta et aucune envie ni moyen de trouver ça si vite dans la rue. C'est la zone donc, je vais avoir une mauvaise nuit. Je pourrais aller voir Nath pour un depannage metha, mais j'ai la flemme. Tant pis pour le manque et le mauvais sommeil, je n'en mourrais pas et puis demain je repasse au CSAPA et tout rentrera dans l'ordre. Yaka. Je reste optmimiste mais j'ai les glandes et j'ai encore perdu un telephone, c'est une maladie chez moi. Ou c'est mes chats qui me les tire. Y a un loup en bref. Le loup actuel vient de mon sevrage forcé, je ne devrais pas arreter mes medocs brutalement comme ça. J'ai du mal à être régulier avec ma metha, ce qui me fait passer de mauvais moments, je suis blindé, mais pas de thune. Hélas.
 
Ma main gauche est toute gonflée, on dirait un syndrome de popeye. Je me suis peté la main en me vautrant sur la TV (et une TV à racheter, merci msieur dame.) C'est toujours très animé quand je fais une crise benzo. Comme je vous le disais ça revient cher. Je déconseille sincèrement et vivement, surtout qu'avec l'âge on a des déviances interessantes. Faut pas croire, le gâtisme n'a rien d'érotique. Absolument rien. C'est pas pour rien qu'il y a autant de pb avec les benzos chez les alcoolos et réciproquement, ça touche aux mêmes zones du cerveau. Ce qui reste du mien est bon  pour la casse, trois neurones sans myeline, pas de communication, un vrai naufrage.
dimanche 02 octobre 2016 à 21h14 par klodd | # | 3 commentaires

smiley : regular_smile contreplongée

 Après multiples cogitations et tergiversations, je suis passé comme prévu au CSAPA ce matin tiraillé entre diverses tentations. L'idéal aurait été de prendre 4 fois 40mg pour les 4 jours à venir. Aucune fausse note. Le pire (!?) aurait été de consommer deux fois trente mg dimanche et lundi et prendre les 120 mg dégagés par votre serviteur. Franchement sous-dosé pendant trois jours. Sur quatre.(!!)D-o

Je ne pouvais pas attraper le lièvre (dans le sens où j'en étais incapable- et dire la vérité dans ce blog qui n'a d’intérêt que si je suis honnête), seulement le débusquer et prendre au mieux 80mg en une fois, restant trois fois trente mg pour la période de samedi à lundi, aucun jour de manque, juste sous-dosé. Pas de beaucoup, mais tout de même.

J'ai déjà fait ce genre de chose quand j'étais à 160 mg mais là c'était pour pouvoir en mettre de coté à prendre en une fois, et les doses étaient nettement plus importantes. Ca a marché bien que dans un but inavouable, j'ai descendu ma conso de 40mg puis de nouveau 40mg, pour arriver à 80mg/j.

C'est le passé, là c'est pour consommer en suivant une posologie raisonnable, pas pour consommer encore plus. Tous les jours, en se ménageant un écart par semaine puisque je suis incapable de faire sans. Je vais faire petit à petit, comme les AA, des mini-pas à ma portée. Prendre moins et ne pas se laisser dépasser par mes appétits.

Voilà ce que je suis capable de faire (et que je fais déjà) :

- prendre moins (80 ou 100mg au lieu de 140 ou 160mg), je vais y revenir.

- ne pas téléphoner aux « amis » dealers, je sais déjà tout ce qu'il y a à savoir sur leurs motivations qui sont pécuniaires et pas amicales. Ca ne sert à rien de supprimer leurs num de mon smartphone, j'ai mémorisé leurs numéros. Pour une fois que je râle d'avoir une mémoire qui fonctionne...

Ce que je suis incapable de faire :

- m'abstenir complètement de consommer en surdose quand j'ai de la methadone.

En résumé voila mes conclusions après dix jours hors des murs de l'institut.

Mes projets :

- essayer de continuer à diminuer, je m'occuperais des stocks quand ça deviendra un problème, ce n'est pas ce qui m'inquiète le plus. Mon credo : moins et moins souvent. Diminuer aussi bien ma conso quotidienne que les quantités de mes extras. Ca fait 2 projets. Il y en a un que j'ai mis en place dés ma sortie de cure, mais si j'ai bien diminué ma quantité quotidienne, le but était d'en dégager assez… Bon ? Maintenant vous connaissez la chanson.

- Mettre le CSAPA dans l'histoire, plus qu'il n'est déjà. Je ne sais ni quand, ni comment ni pourquoi ni qu'est ce, il va falloir les ménager je crois pour parvenir à faire leurs mes projets avec forces et faiblesses. Tout un poème ».

Fin de mes capacités, mes défaillances et mes canevas de projets.

La confiance en moi que j'avais retrouvé à l'IMR est en train de s'effriter à grande vitesse. Ce serait bien de maintenir ça au meilleurs niveau le plus longtemps possible.

Ce blog est pour l'instant le constat de mon échec, si je ne me reprend pas rapidement ça va partir en sucette. Il ne restera que mes jours difficiles pour économiser et consommer une ou deux fois par semaine (?!), pas très joli tout ça. Peut-être que ça n'a d'autre but de constater mon échec et me faire réfléchir sur d'autres solutions. Il n'y en a pas 36 de toutes façons. Je dois admettre que je ne suis pas capable d'avoir de la metha sans en consommer à l’excès, par contre je suis capable de réduire ces prises en quantité et en fréquence. C'est peu de choses mais c'est un début. A vrai dire ce serait un début tout a fait constructif.

Je suis constamment à coté de la plaque pour faire mes démarches administratives et médicales, même si j'ai assuré ce matin en allant voir mon médecin traitant. Il m'a donné à peu près tous mes papiers à traiter, je n'ai plus qu'à les remplir et les envoyer.

Je suis également passé acheter une TV que j'aurais lundi AM. Du fait que je n'ai pas pu acheter sur le net (mon paiement était systématiquement rejeté, alors que j'ai du crédit, incompréhensible), je l'ai acheté à Darty, grand écran mais pourris quand au reste. Je l'ai payée 350€ livraison comprise.

Mauvais achat, trop précipité, pris au vol par un mec de chez darty qui ne m'a pas laissé le temps de réfléchir. Plus je vieillis plus je déteste les vendeurs et leur mentalité. Sur le net ils sont notés, en magasin ça a l'air d'être un beau bordel. Ils se foutent de la gueule du monde. Encore un jeune con (c'est un vieux con qui vous l'assure).

Comme je le disais plus haut, pour finir par affronter un régime bas-dosé de metha il serait bon que je continue la politique du moins et moins souvent. Moins, je le fais déjà et ça ne devrait pas poser de gros problèmes jusqu'à environ 20mg/j, moins souvent, il faut que je me conditionne pour en mettre de coté, ce que je suis incapable de faire pour l'instant, sauf le we qui est un peu particulier, puisqu'on a trois jours de traitement au lieu de deux. Si je reprends le boulot ce sera des semaines sans voir ni médecin ni infirmière et je risque de devoir vivre ça en live très vite. Ce serait bien d'y penser avant. Pour changer.

Un autre souci qui se manifeste, c'est qu'en prenant moins et moins souvent j'ai de nouveau des cravings. Moins importants et moins fréquents qu'avec le traitement complet que je suis supposé prendre, mais c'est là quand même.

 

 

vendredi 09 septembre 2016 à 18h18 par klodd dans Anticipation | # | 8 commentaires
Précédent : Blog méthafeeling à lire
 
Hébergé par karmaos.com